RDC: Le Rassemblement et la Majorité présidentielle se rapprochent du centre des négociations directes

6 Décembre 2016 , Rédigé par Zamba Synkin Publié dans #Echos de la vie quotidienne Congo & Diaspora

Carte de la RDCongoLa CENCO (Conférence épiscopale nationale du Congo), plus que jamais gardienne de la paix politico-sociale au "pays de la misère", a repris son bâton de pèlerin et se rapproche, chaque jour, du milieu du village qu’est l’arène politique congolaise. Comme quoi, les voies du seigneur demeurent insondables! Hallelujah !

Sauf coup de théâtre de dernière minute, ce qui n'est pas à exclure, le "dialogue inclusif" tant attendu devra s'amorcer dans les prochains jours, à en croire, Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l'UDPS, pour éviter que le pays ne sombre dans le chaos, comme le souhaitent fortement les requins de la Majorité présidentielle (MP) actuelle.

À dire vrai, toutes les remontées de terrain nous assurent que les jeunes notamment sont décidés à en découdre avec le camp d'en face, dont il convient de signaler qu'il a prévu ce cas de figure et s'y prépare depuis longtemps. Gageons que les pressions internationales feront attendre raison à Joseph Kabila et ses flatteurs XXL.

Pour l'heure, le moins que l'on puisse dire, c'est que le pronostic vital du gouvernement Badibanga est engagé. Le silence dans lequel il est plongé depuis le 17 novembre est imputable, disent les signataires de la préface du dialogue de l'entre-soi, qui pestent contre les prélats, au manque de boussole. Oh, les pauvres, ils voient les billets verts leur filer entre les doigts. Qui pis est, ils se rendent compte que tout CV envoyé à la Primature est réputé résorbable au bout de 13 jours. 

À noter que nous passerons à la loupe les scénarios qui se profilent à l'horizon, à l'aune des documents que nous détenons et que nous mettrons en ligne, le moment venu. Revenons un instant sur les CV pour nous poser la question que voici, que nous soumettons à votre sagacité: que vont devenir les CV envoyés au siège de l'UNC de Vital Kamerhe ?

Le polyglotte, qui réclamait des CV recto-verso, a montré ses vraies facettes. Il apparaît maintenant relativement clairement que Joseph Kabila lui a fait un vrai tour de cochon. Le rendement, à ce jour, de  ses déclarations tonitruantes et toujours dans le sens du vent est des plus mauvais. Notamment en termes de perte sèche des cadres de l'UNC aussi bien à Goma (Stéphane Mashukano et Jules Bigiriza), à Kananga (Claudel-André Lubaya) qu'à Kinshasa (Jean-Bertrand Ewanga). Laissons le dernier mot au député Steve Mbikayi, qui parle le mieux de l'ex-directeur de campagne de Joseph Kabila: "Vital Kamerhe ambitionnait de s'ériger en Dr Feelgood de l'arène politique du pays. Désormais il passera le plus clair de son temps à écrire, en 4 langues nationales, la mélopée du célèbre Yebela dans l'espoir de se racheter".

Nous vous avons mis, à portée de clic, le communiqué de la CENCO, du 07/12/2016, que vous pouvez télécharger en cliquant sur le trombone, ci-dessous.

 

Communiqué de la CENCO du 07/12/2016

Partager cet article

Commenter cet article