Hommage à Frantz Fanon qui nous a quitté le 6 décembre 1961

6 Décembre 2016 , Rédigé par France culture Publié dans #Autre regard, #Fréquence Agora

Frantz FanonFrantz Fanon contre l'aliénation psychiatrique
(Les Nouveaux chemins de la connaissance, 06.11.2015)

Invité: Jean Khalfa, fellow du Trinity College, de Cambridge, où il enseigne l’histoire de la pensée française et Senior Research Fellow de la British Academy pour le programme de recherche sur Fanon dont il s’est occupé

"Des malades enfermés aux Noirs colonisés, Fanon y voyait la même aliénation. Voulait-il y répondre avec les mêmes moyens ? Violence ou socialthérapie ? Relisez les écrits révolutionnaires de Fanon à la lumière de ses écrits inédits sur la psychiatrie, grâce à Jean Khalfa."

Source : http://www.franceculture.fr/emissions...

Description du livre "Écrits sur l'aliénation et la liberté" :
"L’œuvre de Frantz Fanon, psychiatre et militant anticolonialiste prématurément disparu en 1961 à l’âge de trente-six ans, a marqué depuis lors des générations d’anticolonialistes, d’activistes des droits civiques et de spécialistes des études post-coloniales. Depuis la publication de ses livres (Peau noire, masques blancs, 1952; L’An V de la révolution algérienne, 1959 ; Les Damnés de la terre, 1961), on savait que nombre de ses écrits restaient inédits ou inaccessibles. En particulier ses écrits psychiatriques, dont ceux consacrés à l’« aliénation colonialiste vue au travers des maladies mentales » (selon les mots de son éditeur François Maspero).

Ce matériel constitue le cœur du présent volume, établi et présenté à la suite d’un patient travail de collecte et d’une longue recherche par Jean Khalfa et Robert JC Young. Le lecteur y trouvera les articles scientifiques publiés par Fanon, sa thèse de psychiatrie, ainsi que certains inédits et des textes publiés dans le journal intérieur de l’hôpital de Blida-Joinville où il a exercé de 1953 à 1956. On y trouvera également deux pièces de théâtre écrites durant ses études de médecine (L’Œil se noie et Les Mains parallèles), la correspondance qui a pu être retrouvée ainsi que certains textes publiés dans El Moudjahid après 1958, non repris dans Pour la révolution africaine (1964).

Cet ensemble remarquable est complété par la correspondance qu’avaient échangée François Maspero et l’écrivain Giovanni Pirelli pour un projet de publication des œuvres complètes de Fanon, ainsi que par l’analyse raisonnée de la bibliothèque de ce dernier. La parution de ces Écrits sur l’aliénation et la liberté constitue un véritable événement éditorial, par le nouveau regard qu’ils permettent de porter sur la pensée de Fanon autant que par leur portée toujours actuelle, dans le champ psychiatrique comme dans le champ politique."

Partager cet article

Commenter cet article