Aux États-Unis, tout fini par des surprises. La dernière en date, c'est Donald Trump !

12 Novembre 2016 , Rédigé par Zamba Synkin Publié dans #Autre regard

Maison-BlancheLe 23 juin dernier, les Britanniques ont voté pour le Brexit, et, le mardi 8 novembre, les Américains, ont confié les clés de la Maison-Blanche à Donald Trump dont il convient de noter que personne n’a lu la copie sur l’Afrique ni le post-it sur la RDC.

Il est frappant de noter la célérité avec laquelle tous les présidents dictateurs se sont donné le mot, pour des raisons que chacun d’entre nous devinera aisément, pour féliciter le nouvel homme fort des États-Unis. Dont il sera officiellement investi 45ème Président, le 20 janvier 2017. Mais, pour l’heure, il commence à apprendre les ficelles de sa fonction à venir.

Comme je ne suis pas un spécialiste des Etats-Unis, eh bien, je vais me contenter de vous proposer une myriade des documents, divers et variés, que j’ai sélectionnés afin de vous permettre de vous forger votre propre opinion sur ce coup de tonnerre dans un ciel qui semblait pourtant bleu azur. Du moins aux yeux des certains experts doués pour vous expliquer le lendemain pourquoi ils se sont trompés la veille. (Zamba Synkin)

Trump à la Maison Blanche : quel visage pour la diplomatie américaine ? (partie 1)   

Au lendemain de son élection, Donald Trump se prépare à gouverner. Il s'est entretenu jeudi avec Barack Obama à la Maison Blanche, avant que ce dernier lui cède sa place en janvier prochain. Durant la campagne, le candidat républicain a multiplié les déclarations fracassantes en matière de politique étrangère, notamment à l’égard du Mexique. Quelle politique peut-on attendre à l’international de la part de la future administration Trump?

Émission préparée par Élise Duffau, Anthony Saint-Léger et Louma Sanbar.

Trump à la Maison Blanche : quel visage pour la diplomatie américaine ? (partie 2)

     Donald Trump élu 45ème président des Etats-Unis (France 24)

    Ce que Trump dit de l'Amérique (Médiapart)

Pour aller plus loin :

Pour clore provisoirement ce billet, j'ai pris le parti pour faire la couleur locale en vous proposant, ci-dessous, les félicitations que, Néhemie Mwilanya, dircab de Joseph Kabila, et signataire de l'accord de 3K (le trio Kodjo, Kabila & Kamerhe), a adressé à Donald Trump, "pour sa brillante élection". Suivez mon regard !

Partager cet article

Commenter cet article