Un cocotier et des noix de coco de la commune de Kintambo #2/3

2 Avril 2016 , Rédigé par Zamba Synkin Publié dans #Arbres fruitiers

Noix de coco(Photos J. Roger)
Noix de coco(Photos J. Roger)

Mis à jour : le 02/04/2016

Contrairement aux arbres fruitiers que l’on voit, ici ou là, en RdC, le cocotier est l’un des plus difficiles «à grimper.» Dans la mesure où partir de son pied pour atteindre son aisselle requiert une bonne dose d’agilité dont peu de gens sont pourvus.

Confidence pour confidence, le cocotier est l'un des rares arbres fruitiers sur lequel je ne suis jamais grimpé. Sans doute, par admiration de ce fruit si singulier. Eh oui, quand on aime, eh bien, on n'écorche pas.

Dans les années quatre-vingt, voire un peu avant, on faisait appel à 2 gars d’un quartier voisin, réputés pour leur qualité de grimpeur, pour cueillir les noix de cocos. Et,pendant l'action, on priait le Bon Dieu pour que l'un ou l'autre ne fasse pas une chute libre !

À ce stade, vous en conviendrez, une question et une seule s’impose d’elle-même : comment casser une noix de coco, prise au hasard sur cet étal, en faisant le moins d’effort possible, voire sans effort ?

Noix de cocotier (Photos J. Roger)
Noix de cocotier (Photos J. Roger)

Après quoi, ils étaient rémunérés aux noix de cocos aussi. Soit dit en passant, à l'époque, le dollar n'avait pas cours au pays. Cela dit, j’avoue ne plus me rappeler comment l’un ou l’autre négociaient leur contrepartie avant de " prendre de la hauteur " afin de s’acquitter de cette tâche. Vous l'avez sans doute supposé, cette transaction se faisait de gré à gré entre les deux parties.

Partager cet article

Commenter cet article

serrurier paris 25/03/2015 17:06

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement