Métadonnées version cailloux, c'est fini ! (2/3)

8 Février 2014 , Rédigé par Zamba Synkin Publié dans #Fréquence Agora

En quoi, vous demandez-vous, les Congolais sont-ils concernés par les métadonnées ?

 

Pour avoir la réponse à cette question, je vous engage à aller sur YouTube, puis à saisir des mots-clés en rapport avec la RdCongo, et enfin à compter le nombre de numéros des portables de nos compatriotes qui s’y affichent.

 

Combien d’entre eux ont-ils lu les fameuses conditions générales d’utilisation (C.G.U) des plateformes comme Facebook, par exemple, avant de s’en servir ? Combien d’entre eux sont-ils capables de vous d’indiquer le pays où se trouve le serveur de Facebook par l’entremise duquel ils discutent avec leurs amis réels ou virtuels ?

 

Avant de vous montrer les traces que nous laissons quand nous naviguons sur la Toile, je ne résiste pas au plaisir de vous faire découvrir cette petite parodie.

 

Dans un cybercafé de Mimoza,

Un jeune Kinois devant un ordinateur,

Regardait un Congolais de la diaspora,

Voltigeant sur Facebook.


Ah ! disait le jeune homme, que son sort et le mien sont différents !

Je n’ai pas de talent, encore moins d’argent;

Nul ne prend garde à moi, l’on m’ignore ici-bas.

Moi, aussi, je vais habiter Facebook.


Quelques mois plus tard, pour des raisons que vous devinerez aisément, on a entendu le même jeune dire, au même endroit :


Oh ! oh ! je préfère désormais une maison sortie de terre ;

Il en coute trop cher pour en construire une sur Facebook !

Pour vivre heureux, vivons les pieds sur terre.

 

J’en reviens aux traces de notre ADN numérique que nous laissons sur la Toile quand naviguons de site en site. A titre d’illustration, voilà à quoi s’apparentent les traces d’un Internaute, au petit matin, avant d’allumer son ordinateur.

 

META1.jpg                               Traces ADN numérique (d'un Internaute) au petit matin

 

A la mi-journée, après cela donne ceci :

 

META2.jpg

                     Traces ADN numérique après la première connexion à Internet

 

Et, quand il va sur Facebook, utilise son smartphone, sa tablette ou son iPad connectés ou je ne sais quel autre outil connecté en permananence, on arrive à ceci:

 

META4.jpg

                                     Traces ADN numérique au bout d'une semaine

 

Quid alors de la vie privée, de l'anonymat ?

 

Lire la suite: Métadonnées version cailloux, c'est fini ! (3/3).


Partager cet article

Commenter cet article