Métadonnées version cailloux, c'est fini ! (1/3)

1 Février 2014 , Rédigé par Zamba Synkin Publié dans #Fréquence Agora

En relisant que Les contes de ma mère l’Oye que Charles Perrault a publié en 1697, je puis dire sans redouter de m’attirer les foudres de Digital natives que le Petit Poucet est bien le pionnier incontestable de l’utilisation des métadonnées personnelles. Bien évidemment des métadonnées version cailloux ! La NSA et les firmes high tech spécialisées dans la géolocalisation lui doivent une fière chandelle, vous en conviendrez !

 

En effet, abandonnés dans la forêt par leurs parents qui ne pouvaient plus les nourrir, c’est grâce aux cailloux que ledit Petit Poucet avait pris soin de laisser tomber, un à un, chemin faisant, que lui et ses frères ont pu regagner le toit familial. Le rusé personnage avait d’excellentes raisons de procéder ainsi.

 

Mais, qu’en est-il de vous et moi qui vivons à l’ère de nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC)? Sommes-nous tous des Petits Poucets modernes ou simplement des partisans de la transparence tous azimuts ?

 

Je viens de me rendre compte que j’ai utilisé par deux fois le mot métadonnée sans l’avoir défini. Je vous propose de le faire, de ce pas, pour éviter tout malentendu dans la suite de mon propos. Qu’est-ce qu’une métadonnée ?

 

D’après Wikipédia, une « métadonnée est une donnée servant à définir ou décrire une autre donnée quel que soit son support (papier ou électronique). Un exemple type est d'associer à une donnée la date à laquelle elle a été produite ou enregistrée, ou à une photo les coordonnées GPS du lieu où elle a été prise. »

 

Tor.jpg

                                  Système Tor

 

PROXY.jpg

                      Interface de serveur proxy local sous Firefox

 

Bref, nous laissons partout sur la Toile des traces de notre ADN numérique, que nous nous servons des passerelles comme Tor, des proxies et que sais-je encore. Ce qui revient à dire que l’anonymat sur la Toile est une vue de l’esprit. Dans la vie réelle, le commun des mortels sait que les murs ont des oreilles. Désormais, celui-ci doit savoir que la Toile a des yeux!

 

Lire la suite:  Métadonnées version cailloux, c'est fini ! (2/3).


Partager cet article

Commenter cet article

Un passant 17/03/2014 15:12

Merci pour ce billet. J'attends la suite pour en savoir plus.