#CalamityRDC : Un pays où la vie humaine n'a plus aucune valeur - Des morts en veux-tu en voilà

7 Août 2017 , Rédigé par Zamba Synkin Publié dans #Echos de la vie quotidienne Congo & Diaspora, #Focus sur le mal Congolais

#CalamityRDC : Un pays où la vie humaine n'a plus aucune valeur - Des morts en veux-tu en voilà
#CalamityRDC : Un pays où la vie humaine n'a plus aucune valeur - Des morts en veux-tu en voilà

En RDC, il se passe tant de choses édifiantes, qui donnent des sueurs froides, au fil des jours, qu'il y a tout lieu de dire que le pays est devenu une fosse au lions. Pour vous en convaincre et illustrer notre propos, nous avons sélectionné ces informations que nous vous invitons à découvrir et partager autour de vous :

  • Au moins 15 morts dans des affrontements entre les adeptes BDM (Bundu Dia Mayala) et les policiers

Nous vous proposons pour l'heure un résumé des événements qui se sont déroulés ces dernières 24 heures, avec l'aide de Top Congo.

  • Impasse politique rime avec insécurité et misère sociales

En RDC, devenu pays de l'extrême misère, les jours se suivent et se ressemblent. Les caisses de l'État sont vides. On y trouve que des lettres des créanciers. Alors que Kabila, président illégitime depuis le 19 décembre 2016 et dont personne ne connait le salaire officiel, s'est constitué, avec sa famille et une ribambelle de flatteurs XXL, une immense fortune.

En effet, d'après la dernière enquête du Groupe d’étude sur le Congo (GEC) du Centre de coopération internationale de l’Université de New York, "Kabila et sa famille possèdent, soit partiellement soit entièrement, plus de 80 sociétés et entreprises dans le pays et à l’étranger: des licences d’exploitation des mines de diamants en vigueur sur un territoire qui s’étend sur plus de 720 kilomètres le long de la frontière avec l’Angola, des sociétés qui ont gagné des millions opérant dans des projets miniers parmi les plus larges au monde, et des entreprises qui ont reçu des payements de la Banque Mondiale, le Gouvernement congolais et le Nations unies."

Lire aussi (et archiver) :

             Le cri d'alarme du Directeur de la banque centrale congolais

                Les lubies animalières du président de Joseph Kabila

             Le mystérieux yacht des partenaires d'affaires du président Kabila

  • Les adeptes du gourou Zacharie Badiengila ont mené plusieurs attaques meutrières

Député national, originaire du Kongo-Central, (désormais illégitime aussi) ayant soutenu Joseph Kabila (fin 2015), qui lui a bien renvoyé l'ascenseur, pendant un laps de temps, Zacharie Badiengila, plus connu sous le sobriquet de Ne Muanda Nsemi, est un chef politico-religieux pour le moins charismatique, dont il convient de rappeler qu'il s'est évadé de la prison centrale de Makala le 17 mai 2017. Et depuis lors, le désormais fugitif, reconnaissable à son bandeau rouge autour de la tête et son boubou jaune brodé de triangles "verts canards", lance des appels à la désobéissance civique et nourrit le projet de chasser Kabila du pouvoir. 

  • Journée ville-morte

En bref, comme d'habitude, l'appel aux journées "ville-morte" lancé par les animateurs politiques de l'opposition (tout aussi illégitimes) pour tenter faire fléchir le régime (illégitime) a été diversement suivi.

Nous allons conclure ce triste billet par la question posée par le journaliste Christophe Rigaud (Afrikarabia) à savoir: "À qui profite les attaques de Kinshasa ?" La réponse est dans la question !

Partager cet article

Commenter cet article