Derniers rebondissements d'une campagne intense

6 Mai 2017 , Rédigé par France 24, Le Monde & LCP Publié dans #Autre regard, #C'est à voir et à revoir

Fin de campagne électoraleEmmanuel Macron et Marine Le Pen ont jeté leurs dernières forces dans la bataille, vendredi, avant la période de réserve des médias. Le candidat d'En Marche a fait une visite dans le calme à la cathédrale de Rodez alors que la présidente en congé du FN était chahutée à celle de Reims.

Même si les sondages donnent Emmanuel Macron vainqueur, le report des voix Les Républicains et Debout La France ainsi que les abstentions, notamment des Insoumis, devraient favoriser Marine Le Pen.

Pour mémoire:

        Résumé du débat en 5 minutes

  

Deux heures trente d’émission, et l’impression d’avoir davantage assisté à un match de boxe qu’à un débat de présidentielle. Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont affrontés, mercredi 3 mai sur TF1 et France 2, pour l’unique débat avant le second tour de la présidentielle, dimanche 7 mai. Ils ont été interrogés par Christophe Jakubyszyn (TF1) et Nathalie Saint-Cricq (France 2) sur l’économie, l’Europe, l’international et enfin les questions de société. Mais en réalité, il a été difficile d’entendre de vraies discussions car chaque candidat a suivi sa propre feuille de route, attaquant son adversaire.

Emmanuel Macron a rappelé à la candidate du Front national ses origines d’« héritière » et surtout il a relevé ses nombreuses approximations et erreurs. La candidate du Front national a quant à elle mis en avant la « mondialisation sauvage » dont elle accuse le candidat, ainsi que son passage au gouvernement, quitte à lui faire payer des bilans qui ne sont pas vraiment les siens. Elle est néanmoins allée plus loin dans les attaques, n’hésitant à faire des allusions aux rumeurs, par exemple celle d’« un compte off-shore aux Bahamas », voire même à la vie privée de son adversaire.

Pour aller plus  loin :

Jean-Louis GOMBEAUD : Chroniqueur économique Public Sénat,
Patrick APEL-MULLER : Directeur de la rédaction de l'Humanité,
Judith WAINTRAUB : Journaliste politique au Figaro,
Olivier ROUQUAN : Politologue,
Ludovic FAU : Editorialiste politique LCP AN,
Nicolas BOUDOT : Associé du cabinet de communication Tilder,
Elodie MIELCZARECK : Sémiologue, Spécialiste en communication verbale et non verbale
.

Partager cet article

Commenter cet article