RDC : Bras de fer entre le Rassemblement et la Police pour la tenue (ou la non tenue) du meeting de demain

4 Novembre 2016 , Rédigé par Zamba Synkin Publié dans #Echos de la vie quotidienne Congo & Diaspora, #Focus sur le mal Congolais

Meeting du 05/11/2016Depuis les manifestations sanglantes des 19 et 20 septembre dernier, qui ont viré au bain de sang, sur toute l’étendue du territoire, l’ambiance est électrique, notamment à Kinshasa, une mégalopole bouillonnante de plus de 10 millions d’habitants, qui le domaine médiatique et socio-politique mesure notre émoi et donne le la.

Si bien que tous les partis politiques y ont installés leurs quartiers généraux (Q.G) pour espérer exister, un tant soit peu. Les jours à venir s’annoncent redoutables, font craindre le chaos, à cause de la crise politique artificiellement créée par les stratèges de la Majorité présidentielle (MP) pour garder les leviers du pouvoir le plus longtemps possibles.

Demain, samedi 05 novembre, le Rassemblement arôme Genval a programmé un meeting (Article 26 de la Constitution du 18 février 2006 qui garantit les libertés publiques notamment d’expression), de réunion et de manifestation instituée sous le régime d’information Boulevard Triomphal, en face du Stade des Martyrs, à 11 heures, avec comme de tête d’affiche, entre autres, Etienne Tshisekedi.

Seulement voilà, jusqu’à indication contraire, cette manifestation n’a pas reçu, pour l’heure, l’autorisation du Gouverneur de la ville de Kinshasa. À noter que l'Hôtel de ville de Kinshasa n’a pas motivé son refus, mais a simplement refilé le mistigri à la Police nationale.

Et, pour sa part, le colonel Mwana Mputu, porte-parole de la police nationale congolaise, a déclaré: « En exécution de la décision du Gouverneur de la ville province de Kinshasa portant interdiction de toute manifestation ou tout Rassemblement à caractère politique, décision prise le 22 septembre 2016 lors du conseil des ministres provinciaux, et rappelée le 31 Octobre 2016, par le vice-gouverneur ». Et de préciser : « les unités de la police nationale garnison de la ville province de Kinshasa ont été consignées pour intensifier leur présence dans tous les points chauds et sites stratégiques.

Lire la suite :  L'étouffement dans l'oeuf du meeting du 05 novembre  

  Le communiqué du Rassemblement et celui de l'Hôtel de Kinshasa

Partager cet article

Commenter cet article