RDC : Le bilan provisoire est désormais de 32 morts lors des affrontements des 19 et 20 septembre à Kinshasa

21 Septembre 2016 , Rédigé par Zamba Synkin Publié dans #Echos de la vie quotidienne Congo & Diaspora, #Focus sur le mal Congolais

Tuerie du 19 septembre 2016
Tuerie du 19 septembre 2016

La violence fut d’abord verbale, à l’état latent. Tous les Kinois la sentaient, l’expliquaient à qui voulait les écouter comme un long crescendo de mécontentements populaires : Les David des quartiers populaires contre les Goliath du monde merveilleux des obligés de Kabila. Il suffisait d’une étincelle, d’une provocation policière pour mettre le feu aux poudres. C’était prévisible dans la mesure où tous les signaux d’alerte étaient aux rouges depuis belle lurette et le pouvoir de Kinshasa le savait mieux que quiconque, s’y attendait et s’y était donc préparé.

Jeunes Kinois brûlés
Jeunes Kinois brûlés

Ainsi s’est-il doté notamment d’un arsenal important de lanceurs des grenades assourdissantes, lacrymogènes et fumigènes, des fourgons anti-émeutes exhibés le long du boulevard du 30 juin, comme par hasard, la veille de la manifestation d’abord autorisée par l’Hôtel de ville puis annulée, du jour au lendemain, et la suite on la connait : un bain de sang indescriptible dont l’étendue ne sera connue que dans les jours à venir avec l’aide d’une enquête internationale indépendante.

Tribunal de N'djili
Tribunal de N'djili

Mais, pour l'heure, selon le Colonel, Pierre-Rombaut Mwana-Mputu, le porte-parole de la police nationale, le bilan provisoire est de 32 morts. En revanche, pour Bruno Tshibala, porte-parole de l'UDPS, ce bilan s'élève à 100 tués.

Qu'en est-il des réactions personnalités politiques, médiatiques ou autres ? En voici un panorama aussi varié que possible pour que vous vous forgiez votre propre opinion. 

        Mme Cécile Kyenge, députée europénne

       Dr Denis Mukwege

  

       Francis Kalombo, député national 

L'analyse du chercheur indépendant Kris Berwouts: "Les populations expriment leur désir d'alternance". (Source: RFI, Invité Afrique). Il est auteur d'une note publiée par l'IRFI (Insitut français des relations internationales) en juillet 2016 : La République démocratique du Congo : de la fin de règne ou règne sans fin ?  

 

Partager cet article

Commenter cet article