Machiavel, ou les vertus du cynisme avec Jean-Louis Fournel

13 Février 2016 , Rédigé par France culture Publié dans #Fréquence Agora

Machiavel, ou les vertus du cynisme
Machiavel, ou les vertus du cynisme

France Culture - "Le Pouvoir imaginaire" animé par Raphaël Enthoven en présence de Jean-Louis Fournel, (historien de la pensée politique italienne de la renaissance, traducteur, professeur à l'Université Paris 8 et à l'ENS de Lyon) et Georges Claisse, (comédien)

Il faut que le prince ait l’entendement prêt à tourner selon que les vents de la fortune et variations des choses lui commandent, et comme je l’ai déjà dit, ne pas s’éloigner du bien, mais savoir entrer au mal s’il le faut." (Le Prince, ch. XVIII)

Le but de la politique, selon Machiavel, est la lutte pour l’acquisition et la conservationdu pouvoir, et le salut public rimeavec celui du Prince. Est-ce à dire que les catégories de «bien» et de «mal» n’ont plus aucune valeur politique ? Ou plutôt : en quoi consiste leur usage spécifiquement politique, par le peuple ou bien par le Prince ?

Enregistré au Théâtre de l’Odéon le samedi 07 février 2015

Partager cet article

Commenter cet article