Attentats terroristes à Paris : État d'urgence décrété - Allocution de François Hollande

16 Novembre 2015 , Rédigé par France 24 Publié dans #C'est à voir et à revoir

Attentats terroristes à Paris : État d'urgence décrété
Attentats terroristes à Paris : État d'urgence décrété

Mis à jour: le 16/11/2015

Plusieurs attaques ont eu lieu vendredi soir à Paris. Une fusillade a notamment eu lieu sur la terrasse d'un restaurant du 10e arrondissement et des explosions ont été entendues près du stade de France. Une prise d'otages est en cours au Bataclan.

Plusieurs attentats ont eu lieu vendredi soir à Paris, faisant 128 morts, selon un bilan provisoire. Le président français a décrété l'état d'urgence dans tout le pays et rétabli les contrôles aux frontières. Il a dénoncé samedi un "acte de guerre".

Selon un bilan encore provisoire, 128 personnes ont été tuées, dans plusieurs fusillades à Paris et en région parisienne. Selon les autorités, une centaine de personnes sont mortes durant une prise d'otages dans la salle de spectacle du Bataclan, où des assaillants ont ouvert le feu vendredi dans la soirée. Entre une vingtaine et une quarantaine de personnes ont également perdu la vie dans plusieurs fusillades qui ont éclaté dans le centre de Paris, notamment dans dans les Xe et le XIe arrondissements où se trouvent de nombreux bars et restaurants. Plusieurs explosions ont par ailleurs eu lieu aux abords du Stade de France, au nord de Paris, où se déroulait un match amical de football.

          Attentats à Paris : la chronologie des faits

Paris s'est réveillé samedi dans un état de sidération. La veille, la capitale a été le théâtre de violentes fusillades, ayant provoqué la mort de plus de 100 personnes. Le récit des faits de cette tragédie.

     Attentats de Paris: l'enquête progresse sur l'identité des terroristes

Trois équipes coordonnées de terroristes ont semé la terreur vendredi soir. Certains indices prélevés sur les lieux des attaques ont déjà permis d'en savoir plus sur certains des kamikazes. Les enquêteurs ont mis la main sur un passeport syrien aux abords du stade de France : son propriétaire aurait transité par une île grecque. Au Bataclan, c'est le reste d'un doigt qui a permis d'identifier Ismaël M., un homme de l'Essonne qui s'est radicalisé il y a plus de cinq ans.

Blessé à l’épaule droite et sourd de l’oreille gauche, Bley Bilal Mokono a néanmoins survécu à l’un des attentats kamikazes perpétrés vendredi soir aux abords du Stade de France pendant le match France-Allemagne. Ce quadragénaire s’était arrêté, en compagnie de son fils de 13 ans et d’un ami, prendre un sandwich au stand de l’une des brasseries, située en face de la porte D du stade. Tous les trois sont sains et saufs. Bley Mokono raconte avec précision ce moment de cauchemar, au cours duquel il a vu le kamikaze se faire exploser, avant de chercher son fils parti aux toilettes au moment de la déflagration. Il se dit également persuadé d’avoir croisé deux des trois kamikazes du Stade de France, dont l’un qui sortait des toilettes de la brasserie « transpirant, inquiet… ».

Partager cet article

Commenter cet article