Ressources du Congo

À 45 ans, le BEPC à tout prix

25 Avril 2015 , Rédigé par Droit Libre TV Publié dans #Autre regard

À 45 ans, le BEPC à tout prix
À 45 ans, le BEPC à tout prix

Mathias Bassolé, gérant d’un pressing dans le quartier Somgandé de Ouagadougou, n’a pas connu cette chance de mettre les pieds à l’école à son jeune âge. Mais plus tard, les événements de la vie vont le déterminer à s’inscrire au CP1. A 45 ans aujourd’hui, Mathias poursuit ses études en classe de 5e en cour du soir, dans une école privée de la place. Tout son rêve est de composer le BEPC.

Droit Libre TV vous fait découvrir cet élève atypique qui montre qu’on est jamais trop vieux pour apprendre !

Partager cet article

Commenter cet article

Agnif 25/04/2015 23:05

Mieux vaut tard que jamais, dit-on.

Un Kinois 25/04/2015 23:17

C'est le moins que l'on puisse dire. Il n'est jamais trop tard pour bien faire. Je souscris à ce que tu as dit.