Tournons la roue de l'hsitoire: Brésil vs Zaïre du 22 juin 1974

1 Juillet 2014 , Rédigé par Roger S. K Publié dans #En ce temps-là, #Carte blanche à

Les Léopards de 1974
Les Léopards de 1974

Avant le début du Mondial du Brésil, je regardais des extraits des vidéos de la coupe du monde de 1974 à laquelle nos Léopards ont participé. Le match Brésil-Zaïre (vidéo ci-dessous) m'a le plus intéressé...

Si bien que j'ai appuyé 40 fois sur le bouton Replay pour la raison suivante: le portier des Léopards ne portait pas de gants. Comme je tenais absolument à en connaître la vraie raison, eh bien, j'ai fait un appel à un ami des années lycée: Roger S. K. (que je remercie ) dont je vous précise qu'il est un vrai professionnel ballon. Il a accepté de nous entretenir du football sur cette plateforme, à intervalles réguliers.

Zamba Synkin

Par Roger S.K.

Lors de la coupe du monde 1974 en Allemagne, Robert Kazadi Mwamba, né en 1947 et décédé en 1996 dans l’anonymat total, gardait le but de la sélection des Léopards du Zaïre et jouait sans gants. Pendant toute sa carrière au TP Mazembe et au sein des Léopards, il a toujours évolué sans gants.Tout simplement parce qu' à l'époque, les gants n'étaient pas un équipement indispensable pour les gardiens, même si ceux-ci se retrouvaient face à des ballons en cuir et épais, dangereux pour les doigt

Son choix se justifie par l’inexistence des gants adaptés pour la pratique du football, même si déjà en 1945, Amadéo Carrizo, gardien Argentin de River Plate utilisait régulièrement des gants en coton, qui absorbaient l'eau et devenaient rapidement lourds. Ce n'est qu'en 1974, lors de la finale de la Coupe du monde, que l'Allemand Sepp Maier, après avoir collaboré avec le Manufacturier Gebhard Reusch, enfile des gants de grande taille, similaires à ceux que l'on connaît de nos jours.

Robert Kazadi n'a pas pu profiter des progrès techniques; les gants deviennent plus sophistiqués dans l'utilisation du latex pour améliorer leur flexibilité et leur résistance. Depuis tous les gardiens en portent.

Néanmoins, certains d'entre eux, comme Petr Cech, gardien de Chelsea, aimeraient juste avoir une protection sur les paumes, de manière à pouvoir sentir le ballon du bout des doigts. C'est peut-être pour cette raison que le Portugais Ricardo Pereira avait retiré ses gants pour la séance de tirs au but contre l'Angleterre, à l'Euro 2004.

I l y a des gardiens qui rajoutent de la résine aux gants pour une bonne prise du ballon. En effet, lorsqu'une prise de balle est difficile, en comparaison avec des gants non équipés de résine, ou si vos mains se relâchent un peu suite à un plongeon spectaculaire... Le ballon reste collé aux gants !!! C'est un avantage non négligeable.

Infos supplémentaires:

Le Prix Gant d'or créé en 1994, en l'honneur de Lev Yashin, gardien de l'ex URSS, surnommé l'Araignée noire à cause de sa tenue, est attribué chaque année au Meilleur Gardien du monde. Marketing oblige, ce titre porte désormais le nom de «Gant d'or Adidas» depuis 2010.

Partager cet article

Commenter cet article