Ressources du Congo

Calamity RDC (6/100): Voilà ce qu'est devenu Gbadolite ?

16 Juillet 2014 , Rédigé par Zamba Synkin Publié dans #Focus sur le mal Congolais

Calamity RDC (6/100): Voilà ce qu'est devenu Gbadolite ?

D'après encyclopédie en ligne,"Gbadolite était la ville d'origine du président et dictateur du Zaïre, Mobutu Sese Seko. Mobutu s'assura que les habitants de Gbadolite puissent jouir de privilèges que n'avait généralement pas le reste du pays, dont l'électricité. Les routes de la région étaient parmi les mieux entretenues du pays.

En 1967, Gbadolite est un hameau, comptant à peine quelques cases. Mobutu transforma Gbadolite en une ville luxueuse souvent surnommée le « Versailles de la jungle ». Il fit construire un barrage et une centrale hydroélectrique sur la rivièreUbangi, un aéroport international qui pouvait accueillir le Concorde, et trois palais immenses. Les habitants de la ville se trouvèrent particulièrement privilégiés, notamment pour trouver de l'emploi, généralement en tant que personnel de maison." (Source : Wikipédia - Gbadolite).

Partager cet article

Commenter cet article

joelle.collot@base.be 16/08/2014 02:49

A 3h45, les expatriés enseignants restants (1 hommes, 3 femmes dont une enceinte et 2 enfants), les 2 curés du collège et une enseignante dormaient sans être au courant de se qui se passait, lâchement abandonnés par le président malgré son insistance pour rester vu que tous les autres étaient partis depuis des mois et qu'ils n'étaient pas payés depuis un an (et ne l'ont jamais été depuis). Ces expatriés ont vécus l'enfer ... j'étais la femme enceinte !!!

Joëlle 17/08/2014 00:31

Bonjour Zamba,
Le temps a passé et j'ai écrit cela cette nuit, en lames, sous le coup de l'émotion (raison des fautes d'orthographe, sorry).
J'attendais juste des excuses, un petit mot pour savoir comment j'allais après ces journées horribles de 1997, une attention pour l'enfant que j'attendais ... mais rien n'est venu de la part du président ou des Mamas qui me connaissaient pourtant ... rien. Ce n'était pas difficile de juste prendre des nouvelles de la personne qui enseignait à ses propres enfants et à qui il avait demandé de rester, d'avoir confiance en lui !!!

Zamba Synkin 16/08/2014 20:19

Bonjour Joëlle,

Merci à vous pour votre commentaire émouvant.

Cordialement,